Actualité

Naftal signe un contrat avec le groupe industriel BATIMETAL

DSC_0943

Naftal a procédé, le lundi 17 février 2014, au siège de la Direction Générale, à la signature d’un contrat avec le groupe BATIMETAL, portant sur la réalisation d’un centre emplisseur GPL à Bordj Ménaiel et d’un siège administratif du district GPL de Skikda.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Président Directeur Général de Naftal, monsieur Saïd Akretche, du Président Directeur Général du Groupe BATIMETAL, monsieur Boudjemâa Talai, du Secrétaire Général du Syndicat National de Naftal, monsieur Sid Ali Beldjerdi, ainsi des cadres dirigeants des deux entreprises.

Au cours de son intervention, le premier responsable de Naftal a rappelé la qualité et l’efficacité du partenariat qui lie  Naftal aux entreprises publiques nationales et en particulier, l’entreprise BATIMETAL, en soulignant que ces projets permettront une fois achevés, de poser un jalon supplémentaire dans le développement et la modernisation de Naftal.

Pour sa part, monsieur Talai a exprimé sa satisfaction de mettre l’expérience de son entreprise au service de Naftal et pris l’engagement de satisfaire les attentes de cette dernière dans la qualité et les délais requis.

De son côté, Monsieur Belderdi s’est dit très satisfait de la signature de ce contrat, en indiquant que la coopération entre les entreprises du secteur public, renforce la stabilité et la pérennité de ces entreprises, notamment en termes d’emploi et de soutenabilité financière.

Il est à rappeler que ce contrat a pour objet la réalisation en EPC (Etudes, Procurement et Construction), d’un centre emplisseur GPL à Bordj Menaiel, d’une capacité globale de production dépassant les mille trois cents (1300)  bouteilles/heure, toutes types confondus ( B13, B6, B3), pour un délai de réalisation de trente (30) mois.

La réalisation d’un nouveau siège du district GPL Skikda, a fait également l’objet de la signature ce contrat, qui consiste en la construction en EPC, d’un bloc administratif de (R+2) contenant 48 bureaux, d’un centre d’archives et d’autres structures, pour un délai contractuel de 22 mois.