Revue de Presse

Media & presse

06.07.2015

Plusieurs  informations relatives au secteur de l’Energie sont à relever de la presse nationale de ce matin.

 

En effet, le quotidien « Le Soir d’Algérie » a publié dans son édition de ce matin, un article à travers lequel plusieurs questions ont été posées sur le plafonnement des prix du carburant et de l’institution de la carte d’approvisionnement.

 

Selon la même source, un article du projet de loi de Finances complémentaire pour 2015, propose l’octroi d’un volume plafond de consommation des carburants à des prix soutenus. Il s’agit d’une dotation prédéterminée pour les propriétaires de véhicules, toutes catégories confondues, plafonnant la consommation du carburant soutenu, à travers l’institution d’une carte de carburant, précise le même quotidien.

 

La même source a ajouté que le Ministre de l’Energie, Monsieur Salah Khebri, assure que le gouvernement n’envisage aucun rationnement mais uniquement la rationalisation de la consommation. Il évoquera davantage « une étude » du gouvernement sur « les meilleurs moyens à mettre en place pour limiter le gaspillage et éviter la contrebande, sans toucher à l’utilisation rationnelle des carburants par les citoyens », précise le rédacteur de l’article.

 

Sur le même registre, le quotidien « L’Expression » a indiqué que le Chef du Gouvernement, Monsieur Abdelmalek SELLAL, a confirmé, samedi dernier, la décision de rationner le carburant.

 

Selon des témoignages recueillis dans la rue par ce quotidien, « c’est mettre la charrue avant les bœufs ». « On aurait pu l’accepter s’il y avait un réseau de transport public développé dans le pays, mais ce n’est pas les 15 km de métro qui nous permettront de laisser de côté nos voitures », sont les remarque qui reviennent sur toutes les bouches, selon le rédacteur de l’article.

 

Par ailleurs, le quotidien arabophone « El Khabar » a rapporté que l’étude de l’indice américain « Global Petrol Price » et de la banque internationale a classé le prix du carburant algérien le cinquième moins cher dans le monde avec une moyenne estimée entre 0.29 et 0.32 dollars le litre et ce après le Venezuela, la Lybie, l’Arabie Saoudite et le Koweït.

 

Enfin, le même quotidien a indiqué que le prix du carburant dans les pays producteurs de pétrole reste inchangé depuis plus de 10 ans, selon la banque internationale.