Actualité

L’accréditation au service de l’Economie de la société

Se faire accréditer, c’est poser un jalon de performance

C’est au tour du thème de l’accréditation qu’une journée d’études a été organisée le Lundi 15 mars 2010, par la Direction Centrale HSEQ et animée par l’Organisme Algérien d’Accréditation (Algerac) représenté par son Directeur Général, monsieur Boudissa, en présence du Directeur Central HSEQ, monsieur Hocine Habchi ainsi que des cadres de l’entreprise.

L’objectif recherché de cette conférence est de vulgariser ce concept nouvellement introduit en Algérie qui est en accord avec les thèmes utilisés par Naftal à savoir la certification qualité.

D’abord qu’est ce qu’on entend par accréditation ?

Selon le conférencier, l’accréditation est une attestation délivrée par une tierce partie, ayant un rapport à un organisme d’évaluation de la conformité, constituant une reconnaissance formelle de la compétence de ce dernier à réaliser des activités spécifiques d’évaluation de la conformité.

En somme, l’accréditation est considérée comme étant le dernier niveau de contrôle, au plan technique, des activités de certification et d’évaluation de la conformité.

Démarche volontaire mais également rendue obligatoire dans de nombreux secteurs d’activités, l’accréditation permet d’établir la confiance dans les certifications et les essais effectués par une tierce partie.

L’objectif de l’accréditation est de favoriser les échanges sans entraves techniques, d’établir une relation de confiance, de participer à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et leur efficacité et enfin de garantir une amélioration continue de la qualité.

Il est à noter que l’accréditation concerne les laboratoires, les organismes d’inspection et enfin les organismes de certification.

La communication de monsieur Boudissa s’est articulée autour de trois (03) parties essentielles. La première était dédiée à la définition des concepts de l’accréditation, de la certification et de l’homologation. La deuxième a porté sur le volet international en présentant le Laboratoire International d’Accréditation (ILAC) et l’implantation des différents organismes d’accréditation à travers le monde.

Quant à la troisième partie, elle été consacrée à la présentation de l’organisme Algérien de l’Accréditation qui vise à harmoniser les différentes pratiques d’évaluation des organismes d’évaluation de la conformité (OEC), à développer la confiance du marché national dans les prestations réalisées dans le domaine de l’accréditation, à promouvoir la reconnaissance, au niveau international, des évaluations et accréditations par le système algérien et enfin à représenter les intérêts des organismes Algériens et signer des accords de reconnaissance d’équivalence.

Au terme de cette matinée, le responsable HSEQ, monsieur Hocine Habchi, s’est dit satisfait de la qualité de la communication jugée riche et instructive. Il a ajouté aussi, que Naftal opère déjà dans ce domaine et ce, à travers la certification de ses activités Aviation marine.