Revue de Presse

Media & presse

24.05.2012

L?ensemble de la presse nationale de ce matin a rapporté qu?une journée d?étude sur la médiatisation de l?essence sans plomb a été organisée hier à Alger par le Ministère de l?Energie et des Mines et le Ministère de l?Aménagement du territoire et de l?Environnement, en collaboration avec le programme des Nations Unies pour l?environnement (PNUE).

Selon la même source, le Président Directeur Général de Naftal, Monsieur Saïd Akretche, a indiqué que « pour assurer la demande nationale en essence, il faut adapter les capacités de production avec les nouvelles technologies, de même que la mise à niveau de stations-service et leur équipement ». Il rappellera que son entreprise distribue, annuellement, pas moins de 12 millions de tonnes d?essence, tous types confondus, dont 2 millions de tonnes de GPL.

La généralisation de l?essence sans plomb aura, sans aucun doute, un impact positif sur l?environnement et, donc, sur la santé des citoyens. Pour cela, un ambitieux programme de réhabilitation des stations de raffinage a été lancé par Sonatrach et est en cours d?achèvement, ce qui permettra le renforcement des capacités de production de l?essence sans plomb.

Par ailleurs, le premier responsable de Naftal a affirmé que quatre nouvelles stations-service autoroutières seront prochainement réceptionnées à Sidi-Bel-Abbès et à Bordj Bou Arreridj.

Interrogé sur la question de la pénurie de l?essence, Monsieur Akretche a déclaré qu?il n?y a pas de pénurie d?essence en Algérie et que tout est planifié dans ce domaine.

En Outre, le quotidien « El Moudjahid » a indiqué que la consommation du GPL/C a connu une évolution positive. Dans son intervention, le Président de l?Agence de régulation des hydrocarbures (ARH), Monsieur Tahar Zerarka, a rappelé que « plus de 350 000 tonnes de GPL/C ont été commercialisées l?année passée, ce chiffre augmentera les années prochaines, en raison des actions que compte engager Naftal en partenariat avec des sociétés privées ».

Pour sa part la quotidien « Le Soir d?Algérie » a rapporté que le Président de l?ARH a affirmé, hier en marge de la journée d?étude sur la médiatisation de l?essence sans plomb, qu?une réunion a regroupé, il y a quelques semaines, les représentants de l?ARH, du Ministère de l?Energie et des Mines, ceux de Naftal ainsi que les représentants de l?Union nationale des investisseurs, prioritaires et exploitants des relais et stations-service (UNIPREST).

Cette réunion a été une occasion pour les propriétaires de stations-service privées de revendiquer l?ajustement à la hausse des marges bénéficiaires de distribution des produits pétroliers, figées, selon eux, depuis 2005.

Selon Monsieur Zerarka, les revendications de l?UNIPREST sont légitimes et ont été prises en compte. Il a, néanmoins, laissé entendre que la révision des marges n?aura pas d?impact sur les prix des carburants.

Enfin, le quotidien « El Watan » a, quant à lui, indiqué que Naftal a mis en circulation des bons d?essence à 600 DA au lieu de 460 DA, ce qui permettra aux automobilistes de faire le plein du gasoil sans avoir à demander la monnaie.