GNC

Développement du GNC

Le GNC est un carburant idéal et écologique pour les véhicules.

Les véhicules à gaz naturel présentent un avantage écologique : rejet de 25% de CO2 en moins que les véhicules à essence, les émissions de NOx des véhicules à gaz naturel sont de 85% moins importantes que celles des véhicules fonctionnant avec des carburants traditionnels. Le potentiel de formation d’ozone des véhicules à gaz naturel est donc nettement plus faible. Dans les agglomérations urbaines polluées, cet atout revêt une importance capitale.

La promotion de l’utilisation de ce carburant a été lancée en 1998 avec une opération pilote de Sonelgaz, avec la réalisation de deux stations de compression (Hussein Dey et Gué de Constantine, Alger), la mise en circulation de 10 autobus roulant au GNC en plus de 85 véhicules de Sonelgaz convertis depuis 2002.

 

Naftal a procédé à la réalisation d’une unité pilote de distribution de GNC à la station-service SISSANE; et prévoit le lancement d?études pour trois autres unités de distribution à Alger, Oran et Annaba. Dans ce cadre, une étude a été lancée pour le raccordement au réseau de distribution de gaz de Sonelgaz des stations-service Naftal.

Pour le développement de ce produit, deux programmes ont été arrêtés par le Ministère de l’Energie et des Mines couvrant la période 2007-2025 :

Période 2007-2011 : le coût global de l?investissement est estimé à environ 7,3 milliards DA et porte sur la conversion de 175 bus (dont 100 pour Alger), la réalisation de 40 stations-service, la conversion de 14 000 véhicules taxis et quatre terrains de remisage (stationnement et maintenance pour la flotte de transport urbain).

Période 2012-2025 : le coût global de l’investissement s’élève à 20,3 milliards DA, (à raison de 600 millions DA par an) prévoit la construction de 112 stations-service GNC, réparties à travers l’ensemble des grandes villes, le raccordement de ces stations au réseau du gaz naturel et l’acquisition de 500 bus dédiés au GNC.

Le développement du GNC est envisagé par Naftal comme suit :

1. Le programme cible en premier lieu l’installation des infrastructures de distribution du GNC au niveau des stations-service NAFTAL existantes (positionnées à proximité de l’autoroute et du réseau de distribution de gaz de SONELGAZ) répondant aux dispositions de l’arrêt interministériel du 10 avril 2005, fixant les règles d?aménagement et d’exploitation des infrastructures de distribution de GNC ;

2. Réalisation d’un réseau de points de ventes au niveau des grandes villes qui représente un marché captif (villes retenues présentent une forte concentration d’institutions publiques, de véhicules et un taux de renouvellement du parc automobile appréciable).